Coaching

Le coaching: un outil de responsabilisation

Dans un contexte de mobilisation chez ACCEO, j’ai été amenée à diffuser une formation sur le coaching de gestion intitulée: «Techniques de communication et stratégies de coaching». La presque totalité des gestionnaires de l’entreprise, incluant les membres de la haute direction, a participé à l’une ou l’autre des cohortes que j’ai animées au courant de l’année 2015. En quelques paragraphes, voici l’essentiel autour duquel s’articulent ces 15 heures de formation.

On parle beaucoup de responsabilisation dans les organisations. On reconnaît l’impact positif de celle-ci quant à l’atteinte des objectifs individuels et organisationnels. L’acquisition de connaissances et le développement des compétences représentent désormais un levier incontournable dans un contexte démographique où il s’avère crucial d’outiller le personnel, l’ultime avantage concurrentiel durable pour les entreprises. Le meilleur canal pour favoriser une culture de responsabilisation? Le coaching. Le principal outil du coach? Les questions ouvertes.

La responsabilisation: un choix qui part de l’intérieur

La responsabilisation part tout d’abord d’un choix personnel et qui dit «choix» dit «liberté». Les individus doivent d’abord y voir leur bénéfice personnel et prendre plaisir à se dépasser en tant qu’être humain, au sein d’une organisation. La notion de responsabilisation doit être perçue comme synonyme d’autonomie et non d’obligation.

Les gestionnaires, ayant la volonté de responsabiliser leurs employés, doivent d’abord jouer un rôle de coach afin d’amener les membres de leurs équipes à déceler l’opportunité derrière le défi. Pour y parvenir, employés et gestionnaires doivent prendre le temps de ralentir pour réfléchir et pour expérimenter. Ce sont les questions ouvertes qui permettent d’instaurer un contexte propice à une indispensable introspection et qui favorisent l’émergence de solutions pour atteindre les objectifs.

Les facteurs déterminants de la responsabilisation

Plusieurs déterminants tels que les croyances, les valeurs et les émotions exercent une influence sur la responsabilisation individuelle et collective. Ces facteurs ont un effet considérable, tant chez l’individu que dans l’équipe. Ils doivent être pris en compte quand vient le temps de comprendre ce qui empêche les individus d’atteindre leurs objectifs ou de discerner les raisons qui motivent leurs comportements, par exemple.

Le coaching, qui vise à améliorer la performance, est orienté vers le développement de compétences comportementales spécifiques. Cette méthode d’amélioration de la performance implique de faire ressortir et renforcer les capacités des individus à travers l’observation, la reconnaissance et le feedback. Pour être efficients, les gestionnaires-coachs doivent fournir à leurs employés un espace d’écoute empathique et de rétroactivité, leur donnant accès à leurs ressources internes. Les questions ouvertes aiguisent la prise de conscience et la responsabilisation. Elles éveillent le potentiel d’une personne à se prendre en charge. Elles font appel à des réponses descriptives détaillées, auxquelles nous n’aurions pas accès avec des questions fermées et/ou une approche plus directive.

L’impact positif du coaching en entreprise

Au final, le coaching pratiqué à l’échelle d’une entreprise, dans toutes situations de gestion, génère une attitude plus positive des uns envers les autres. La conjonction de ces multiples bénéfices converge vers une amélioration marquée de la performance grâce à un accroissement de la responsabilisation individuelle et collective.

2523
1

À propos de l’auteur

Lucie Lebrun

Lucie Lebrun

Responsable du développement organisationnel

Suivez-moi sur

Forte d’une expérience de plus d’une vingtaine d’années en développement organisationnel au sein d’entreprises d’envergure comme Bell Canada, VIT Voyages Intair Transit et Nordia, Lucie Lebrun est responsable de l’implantation du programme de gestion de la carrière et de la relève chez ACCEO. Parallèlement, Lucie procède à l’optimisation de différents programmes pour proposer des pratiques innovantes en gestion des ressources humaines. Coach professionnelle certifiée en Programmation neurolinguistique (PNL), Lucie a agi à titre de consultante senior en développement organisationnel chez Alia Conseil avant son arrivée au sein d’ACCEO.

Son parcours en tant que consultante et coach corporative lui a permis d’obtenir une compréhension pointue des enjeux de la gestion des talents auprès d’entreprises oeuvrant dans divers secteurs d’activités. Lucie se passionne également pour la responsabilisation du capital humain dans les organisations.

Consultez son profil

1 commentaire(s)

  1. Bravo Lucie! Superbe article! Nous partageons cette passion commune pour le coaching et ses effets positifs au sein de notre entreprise! En fait, cette pratique est également une démarche de responsabilisation en lien avec plusieurs facettes de notre vie professionnelle et personnelle!
    Heureuse de ta présence dans notre équipe!
    Au plaisir!
    Andrée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 × = 36

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

blog