Paiement mobile

Le paiement mobile : une révolution rendue possible grâce à votre téléphone (2/2)

La rapidité, la sécurité et la facilité sont des qualificatifs qui caractérisent bien la technologie du paiement mobile. Après avoir discuté du fait que le Canada se positionne actuellement comme un leader dans l’adoption et l’utilisation des solutions de paiement sans contact et du paiement mobile, nous aborderons les origines de ces technologies ainsi que les acteurs qui doivent être impliqués dans leur déploiement. L’avenir de ces innovations demeure également au cœur du débat et mérite qu’on y accorde une certaine importance.

Depuis quand parle-t-on de paiement mobile?

Le concept remonte à 2004, alors que le protocole NFC (Near Field Communication) a été créé. Le protocole NFC permet entre autres à un téléphone de simuler les fonctionnalités d’une carte sans contact. La solution était à l’époque en avance sur son temps et complexe à mettre en œuvre. Les téléphones offrant l’interface NFC étaient rares et le paiement sans contact très peu déployé. Il y a eu quelques projets pilotes dans différents pays à travers le monde, sans que cela n’aboutisse à des déploiements massifs.

En 2011, Google a lancé sa solution de paiement mobile, appelée Google Wallet, sur le marché américain. C’était la première tentative de déploiement à grande échelle. Le succès est demeuré mitigé, notamment à cause du nombre très limité de marchands acceptant les cartes sans contact sur ce marché.

Dix ans après la création du protocole NFC, les planètes semblent enfin s’aligner. En effet, l’offre de téléphones NFC augmente, une proportion importante de marchands possède maintenant des terminaux sans contact et des solutions d’infrastructure existent pour faciliter l’intégration par les banques émettrices. La technologie est enfin mûre pour être déployée.

Quels sont les acteurs qui doivent être impliqués dans le déploiement d’une telle technologie?

Tout d’abord, il faut que le téléphone offre l’interface NFC et une zone sécurisée pour stocker les données des cartes de paiement. Il faut aussi que la banque émettrice puisse télécharger ces données vers le téléphone. C’est pourquoi plusieurs solutions offertes par des banques sont spécifiques à un opérateur ou quelques opérateurs mobiles.

Certains fournisseurs offrent maintenant des solutions d’infrastructure technologiques qui facilitent grandement l’intégration du paiement mobile par les banques. C’est notamment le cas de Visa et de MasterCard, mais également de Google et d’Apple. Cela facilite les choses, mais il existe encore certaines contraintes.

À titre d’exemple, une banque doit intégrer des fonctions spécifiques pour être en mesure d’offrir ses cartes avec Apple Pay. C’est pourquoi cette solution n’est pas encore disponible au Canada pour le moment.

Quel est l’avenir du paiement mobile?

Plusieurs observateurs se demandent si tous les consommateurs vont finir par payer par l’intermédiaire de leur téléphone intelligent. Étant donné que l’usage de téléphones intelligents est maintenant presque généralisé, on peut penser que dans cinq à dix ans, une grande majorité des paiements devrait s’effectuer par l’intermédiaire des téléphones.

Tout semble ainsi en place pour remplacer certaines technologies, dont celle du paiement sans contact au profit du paiement mobile. Cette tendance sera favorisée par le fait que la technologie NFC permet aussi le remplacement d’autres types de cartes sans contact, par exemple les cartes de transport. Peut-être un jour prochain pourra-t-on dire adieu au bon vieux portefeuille? À suivre!

1255
0

À propos de l’auteur

Nicolas Guay

Nicolas Guay

Directeur principal, Solutions de paiement

Suivez-moi sur

Détenteur d’un baccalauréat en informatique, Nicolas Guay détient plus de vingt années d’expérience en technologies de l’information, dont plus de quinze ans dans le domaine du paiement. Depuis 2001, Nicolas met son expertise au service de l’unité des Solutions de paiement au sein d’ACCEO. Regroupant près d’une centaine de professionnels chevronnés, l’unité regroupe le plus important bassin d’experts dans le domaine au Canada. Au cours des dernières années, Nicolas a joué un rôle majeur dans la migration vers les technologies à puce et sans contact en travaillant en étroite relation avec plusieurs institutions financières canadiennes.

Alors que l’expertise d’ACCEO couvre tous les domaines de la monétique, Nicolas agit à titre de directeur de livraison et de chef de produit pour les services de paiement en ligne e-ACCEPT et Perceptech d'ACCEO.

Consultez son profil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 + 7 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

blog