Paiement mobile

Le paiement mobile : une révolution rendue possible grâce à votre téléphone (1/2)

Avec l’arrivée des cartes sans contact, des portefeuilles électroniques et du paiement mobile, nous assistons à une importante transformation dans le domaine des solutions de paiement. Les façons d’effectuer des achats et de payer des consommateurs sont appelées à grandement évoluer au cours des prochaines années.

Le paiement mobile permet d’utiliser son téléphone intelligent en lieu et place d’une carte de paiement sans contact. Le consommateur présente simplement son téléphone devant le terminal d’un commerçant pour effectuer une transaction. Selon une étude de l’Association des banquiers canadiens, 61% des consommateurs perçoivent le paiement par carte sans contact et 57% le paiement avec un appareil mobile comme une valeur ajoutée. De plus, 23% des consommateurs croient que d’ici dix ans, ils n’utiliseront plus de billets de banque . Malgré cet optimisme apparent, les consommateurs et les commerçants se posent encore de nombreuses questions quant au fonctionnement et aux bénéfices du paiement mobile.

Quels sont les réels avantages du paiement mobile?

Le paiement mobile comporte tous les avantages du paiement sans contact, ainsi que des avantages spécifiques.

Rapidité

Le paiement mobile s’effectue rapidement, en quelques secondes, sans NIP à composer, en présentant le téléphone directement devant le terminal des commerçants.

Sécurité

À l’heure actuelle, pour les transactions de moins de 100$, le NIP ou la signature ne sont pas requis et la transaction est protégée par les programmes Responsabilité zéro de MasterCard, Visa et Interac. Des solutions seront progressivement ajoutées pour protéger les transactions au-delà de ce montant. Par exemple, le système Apple Pay, lancé récemment par Apple aux États-Unis, utilise la vérification de l’empreinte digitale. D’autres systèmes à venir permettront d’entrer un NIP directement sur son téléphone.

Facilité

Le téléphone est généralement plus accessible que le portefeuille. Nul besoin de chercher au fond de ses poches ou de son sac à main, on n’a qu’à sortir son téléphone pour effectuer un paiement. Cette technologie devrait éliminer bon nombre de transactions en argent comptant.

Faut-il prévoir des changements aux points de vente (POS) dans les commerces?

Le paiement mobile ne nécessite pas que les équipements des marchands soient changés. En fait, les composantes sur les points de vente (POS) sont les mêmes que ceux nécessaires pour supporter les cartes à puce et le paiement sans contact. De très nombreux marchands sont déjà prêts. La majorité des solutions de points de vente (POS) des commerçants est donc actuellement configurée pour recevoir le paiement mobile.

Le Canada est-il en bonne position?

La technologie de la carte à puce et du paiement sans contact est déjà très présente au Canada. En fait, le Canada est le plus grand utilisateur de cartes sans contact au monde.

Le marché canadien est mature, ce qui favorisera une transition rapide vers le paiement mobile. Parallèlement, le Canada possède un système financier relativement concentré, ce qui facilite le déploiement massif de nouveaux standards. Au moment d’écrire ces lignes, la Banque CIBC, la Banque royale du Canada (RBC), le Mouvement des Caisses Desjardins, la Banque TD et la Banque Scotia offrent toutes à leurs clients le paiement mobile.

Quelle est la situation aux États-Unis?

Nos voisins du Sud débutent leur migration aux cartes à puce. Ils tenteront d’en profiter pour déployer en même temps le paiement sans contact, mais ils ont fort à faire compte tenu de la taille de leur marché et du grand nombre d’intervenants, notamment les banques et les commerçants. Le Canada possède actuellement une bonne longueur d’avance sur les États-Unis.

Une technologie révolutionnant les paradigmes établis

Il est intéressant de constater à quel point la technologie évolue rapidement et comment elle s’incruste dans nos vies, allant jusqu’à modeler nos façons de régler nos achats et chambouler les institutions en place. Bien que souvent qualifiées de traditionnalistes, les banques n’ont aujourd’hui d’autres choix que d’innover et de proposer aux consommateurs des solutions de paiement technologiquement avancées et faciles d’utilisation.

Après avoir parcouru les avantages et dressé un portrait de la situation au Canada et aux États-Unis, un prochain article se penchera sur les origines du paiement mobile et de l’implication des différents acteurs à considérer dans le déploiement d’une telle technologie ainsi que de son avenir.

1440
0

À propos de l’auteur

Nicolas Guay

Nicolas Guay

Directeur principal, Solutions de paiement

Suivez-moi sur

Détenteur d’un baccalauréat en informatique, Nicolas Guay détient plus de vingt années d’expérience en technologies de l’information, dont plus de quinze ans dans le domaine du paiement. Depuis 2001, Nicolas met son expertise au service de l’unité des Solutions de paiement au sein d’ACCEO. Regroupant près d’une centaine de professionnels chevronnés, l’unité regroupe le plus important bassin d’experts dans le domaine au Canada. Au cours des dernières années, Nicolas a joué un rôle majeur dans la migration vers les technologies à puce et sans contact en travaillant en étroite relation avec plusieurs institutions financières canadiennes.

Alors que l’expertise d’ACCEO couvre tous les domaines de la monétique, Nicolas agit à titre de directeur de livraison et de chef de produit pour les services de paiement en ligne e-ACCEPT et Perceptech d'ACCEO.

Consultez son profil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× 2 = 14

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

blog